dimanche 4 décembre 2011

Faites du pain

Chers lutins,
Sachez que depuis un bon moment, après avoir fait des brioches et mes propres pâtes à pizza, j'ai eu envie de faire du pain. Mais attention, pas du pain carré de la MAP tout dur et dense, bourratif ! Non, du pain croustillant comme s'il sortait du four, encore chaud, et dont on vole un petit morceau avant le dîner, car ça sent trop bon.
Il y a un mois, j'ai franchi le cap : mon pain au levain naturel fait maintenant partie du rituel de la maison !
Car oui, je fais même mon levain !
S'il est une personne à remercier, c'est Marie-Claire Frédéric (du miel et du sel dans mes liens) qui est une mine d'or d'informations, en plus d'être si gentille et disponible pour nos questions.

Mon pain à la noisette
Vous l'aurez compris, j'encourage la pratique, et plus encore ! Quel bonheur de déguster un pain chaud et croustillant sortant de son four, il se suffit à lui-même, pas besoin de tartiner, et se conserve bien dans un torchon. 
Quand on aime le pain, il faut foncer et se lancer dans cette opération. 
Vous brûlez d'impatience, alors je vous indique la marche à suivre, ce sera chez Marie-Claire : 

Il vous faut faire naître votre levain, et c'est par ici. Il vous faudra de la farine de seigle et de l'eau

Ensuite, vous devrez l'entretenir ce petit. On peut lui donner un nom, et le mien se nomme Tidus. C'est par là.

Et voici le moment tant attendu : votre premier pain !

Il refroidit sagement en attendant d'être dévoré ! Mais il est parfois dur d'attendre...

Voilà, vous avez toutes les clés en main. Si vous respectez tout à la lettre, il n'y a aucune raison pour que vous n'y parveniez pas ! Mon premier pain était très bon, mais il s'était étalé, parce que je n'avais pas donné assez de corps à la pâte en repliant. Mais les autres ont porté leurs fruits formidablement ! D'ailleurs, il y en aura ce soir à ma table, Croquignole piaffe d'impatience ! (pensez, elle met 10/10 à mes pains !) 

Et puis, une dernière chose un peu plus philosophe : faire du pain, c'est prendre le temps d'observer la nature qui va à son rythme. Ni le presser, ni tenter d'aller plus vite que le levain. Vivre au ralenti dans un monde où l'immédiateté a pris trop de place. Chaque chose a besoin qu'on lui consacre le temps nécessaire, et pour moi qui ai des semaines énormes, faire du pain, c'est une leçon de vie. 
C'est aller tout doucement et s'émerveiller de ce que l'on reçoit. 

Faites moi vos retours si vous essayez ! 
Tous mes remerciements vont à Marie-Claire. 

4 commentaires:

  1. Rooh, ça a l'air délicieux! °u° J'essayerai un de ces jours!!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai longtemps fais du pain en MAP, mais je m'en suis lassée, il faudrait que j'essaie au four!
    Il a l'air trop bon!

    RépondreSupprimer
  3. Une lecon de vie, oui, une meditation, je suis completement d'accord avec la facon dont tu vois les choses.

    RépondreSupprimer